Comme face à tout risque d'épidémie, la première mesure à suivre pour les salariés est de respecter les règles d'hygiène élémentaires : se laver les mains régulièrement et/ou utiliser un gel désinfectant hydroalcoolique, tousser ou éternuer dans son coude, utiliser des mouchoirs à usage unique, ... Si les employeurs sont responsables de la santé et de la sécurité de leurs salariés, il n'en reste pas moins que ces derniers sont également responsables de leurs actes vis-à-vis notamment d'eux-même et de leurs collaborateurs. Most often at the origin of a mild infectious syndrome, associating mild symptoms (fever, cough, myalgia, headache and possible digestive disorders) to different degrees, SARS-Covid-2 … Désormais, il concerne différents profils... Retrouvez ci dessous les 4 situations vous permettant d'utiliser le téléservice declare.ameli.fr  Bonjour, Oui j’ai trouvé une solution.Comme l’a précisé Philippe, étant une personne contact j’ai obtenu par mon médecin traitant un arrêt de travail de 14 jours car la médecine du travail n’entendait pas que je pouvais contaminer ma compagne. Il n’y a pas d’arrêt de prévention pour les personnes à risque. Si vous avez un doute, vous pouvez contacter votre médecin traitant ou le numéro vert dédié 0800 130 00. Un salarié qui exposerait ses collègues parce que rentrant d'une zone à risque il ne respecterait pas les recommandations de l'ARS, parce qu'il ne respecterait pas l'obligation d'informer son employeur de sa contamination éventuelle ou qu'il ne respecterait pas l'avis du médecin du travail en refusant d'être confiné, par exemple, serait responsable d'une faute professionnelle. Celle ci m a affirmé qu il n y a pas de restriction pour les conjoints et que je peux donc être réquisitionné sur un poste a risque, et que je « devais garder 1m de distance en permanence avec ma femme meme la nuit » et « porter un masque en permanence a domicile ». Ainsi, le Groupe L'OREAL a indiqué jeudi avoir suspendu tous les voyages d'affaires de ses salariés jusqu'à fin mars compte tenu du risque de propagation de l'épidémie du virus. Un brin nostalgique, furieusement tourné vers l'avenir où je compte bien passer me... Dans votre situation, seul l'Agence Régionale de Santé (ARS) peut déterminer si vous êtes ou non ce qu'on appelle un "cas contact" (personne ayant été en contact rapproché et prolongé avec une personne diagnostiquée positive au coronavirus.). Pour en savoir plus. Ci-dessous sont centralisées plusieurs... Dans le cadre des mesures de prévention visant à limiter la propagation du Coronavirus, plusieurs situations impliquant un arrêt de travail sont à distinguer. Nous vous proposons de l���information et des outils pratiques pour que les activités puissent reprendre ou continuer dans les conditions les plus sûres et les plus saines possible dans le contexte de la COVID 19. Voici l'article : https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/cor... Il faut par contre suivre des procédure de distanciation à la maison pour 14 jours pour ne pas contaminer la personne fragile, au cas que le/la conjoint(e) soit infecté sans le savoir : désinfecter tout ce qui entre dans la maison, laver les fruits et légumes avec savon, dormir séparément, garder une distance de 2 mètres, utiliser une serviette à main perso, brosse à dent séparées, ... Retour à la case départ pour nous (ouf), mon conjoint y a finalement droit (le numéro du gouvernement nous avait dit le dimanche 15/03/2020 oui, l'ARS des Yvelines le 17/03/2020 oui mais il fallait rappeler pour vérifier si les procédures étaient terminées et la 2e personne à l'ARS a dit non (supposément erreur du bénévole le dimanche). On fait le point sur les risques de ce virus chez la "Le virus a été retrouvé dans des quantités importantes dans le placenta, le liquide amniotique, le sang maternel, le sang de cordon et en post-natal" nous précise Christelle Vauloup Fellous, co-auteure de l'étude. Plusieurs sources officielles d'information sont à votre disposition pour toute interrogation complémentaire. Coronavirus : Comment bénéficier de l'aide de 1500 € du fonds de solidarité. Votre employeur peut-il vous obliger à ne pas venir travailler ? Coronavirus : que faire si l'un de mes salariés revient d'une zone à risque ? LE SLIP FRANÇAIS : doit-on se réjouir que le droit du travail ne protège plus la vie privée . A noter que les salariés dont les déplacements ne seraient pas annulés ou reportés pourraient refuser d'honorer leur mission en invoquant le droit de retrait. (11), 26% des internautes ont trouvé cette réponse utile. Il faut en parler avec son médecin traitant, qui pourra vous prescrire un arrêt de travail, AU CAS PAR CAS . Premières informations. ce post ne m'a pas été utile Ce vendredi 28 février, en amont de la réunion au ministère du Travail relative à la gestion de la crise liée au Coronavirus COVID-19,  Geoffroy ROUX président du MEDEF avait exprimé lors d'une interview pour France Inter un souci partagé par nombre de chefs d'entreprise : "Comment faire pour les salariés qui sont partis en vacances [dans les zones à risque]" ? Le service n’entendant pas les chose, j’ai rappelé le service de permanence du covid-19 qui m’a conseillé de passer par mon médecin traitant au vu de la situation. Informations en droit du travail, Autres actualités de la catégorie : Actualités juridiques,Coronavirus, Recevez gratuitement notre lettre d'information, Les acteurs du dialogue social en entreprise. - vous êtes voisin du patient malade dans un train, un avion, ou si vous êtes resté dans un espace confiné avec lui             (voiture individuelle, ascenseur éventuellement, ...). La santé au travail, c'est l'affaire de tous. Déconfinement, suivi médical, arrêt de travail : toutes vos questions sur la grossesse et le coronavirus. Face au coronavirus, les citoyens craignent désormais pour leur sécurité. Soit il s'agit de salariés expatriés ayant conclu un avenant à leur contrat de travail stipulant un exercice habituel de leurs missions à l'étranger, soit il s'agit de salariés exerçant une mission ponctuelle dans le cadre d'une clause de mobilité ou d'une mission particulière par exemple. Si un cas se déclare il prolonge sinon il doit reprendre mais cela me fais peur... On est supposé respecter les gestes barrières au travail donc pas supposé ramener le virus à la maison. "potentialAction": { "sameAs": [ Covid-19 : les femmes enceintes doivent-elles se faire vacciner ? Le coronavirus COVID-19 constituant une menace pour la santé et la sécurité du salarié, celui-ci peut légitimement refuser le déplacement professionnel en faisant valoir son droit de retrait sans encourir de sanction ou de perte de salaire et sans démarche particulière si ce n'est prévenir (de préférence à l'écrit) son employeur. De même que le fait que l'entreprise ne mette pas à disposition de ses salariés des masques de protection. Cependant, l'employeur ne peut pas demander à l'un de ses salariés de ne pas venir travailler en raison d'une simple suspicion de contamination. A défaut, il commet une faute susceptible d'être sanctionnée comme un manquement à son obligation de sécurité. « Coronavirus : femme enceinte et travaille en grande distribution » Cette question a été résolue La dernière mise à jour des informations contenues dans la ��� Le télétravail est effectivement l'une de recommandations formulées par le Gouvernement : "dans la mesure du possible, privilégiez le télétravail et évitez les contacts proches (réunions, ascenseurs, cantine, ...)". Les médecins traitants ne sont pas habilités à les établir. Quelle que soit le risque épidémique en cause. Plusieurs d���entre elles auront sans doute recours au retrait préventif de la femme enceinte. Le salarié ne pourra pas travailler ni télétravailler, le contrat de travail étant suspendu, en revanche il pourra toucher des indemnités journalières prises en charge par la Sécurité Sociale à compter du premier jour de carence puisque le Gouvernement a publié en date du 1er février un décret ouvrant droit aux indemnités journalières dès le premier jour d'arrêts pour les personnes exposées qui seraient contraintes de rester chez elle. Le ministère du Travail met à disposition sur cet espace toutes les informations et ressources utiles sur son champ d'actions dans le cadre de la crise épidémique coronavirus … "https://www.youtube.com/channel/UCFygb9T97xSgP0Cl56tvpoQ", RTL INFO a décidé de répondre à vos nombreuses questions, grâce à l’éclairage de spécialistes. Compte tenu du principe de précaution, le professionnel de santé décidera certainement de le placer en confinement chez lui afin d'éviter tout risque de contamination pour une durée maximale de 14 jours à compter du dernier contact suspect. Daccord avec vous mais que fait on alors si mr travail tt les jours o contact de 100personnes et nous confiné cela ne sert à rien.... les médecins sont compréhensible... mon mari a eu 14jours darret et nous aviserons dans 14jours. Des millions de cas positifs et des milliers de morts sont victimes de ce virus qui provoque des infections digestives et respiratoires. Il en est de même pour un salarié qui ne respecterait pas les mesures de confinement mises en place par son entreprise ou qui n'informerait pas sa hiérarchie en cas de soupçon suite à un contact potentiellement à risque ou suite à des signes suspects chez l'un de ses collègues. Y a t il d autres personne dans ma situation? Certaines entreprises ont d'ailleurs voulu montrer à leurs salariés qu'ils anticipaient les choses au cas où la France entrerait en phase de pandémie en adressant par exemple à leurs salariés un mail expliquant que les salariés présentant des symptômes de fièvre et de toux ou des difficultés à respirer sont engagés à se confiner dans un bureau individuel ou une salle de réunion en limitant les contacts et à appeler le service médical, la médecine du travail ou le numéro vert d'urgence 0800 130 000. Le principe de précaution relève essentiellement du bon sens. HAS ��� Réponses rapides dans le cadre de la Covid-19 ��� Continuité du suivi des femmes enceintes ��� avril 2020 Mise à jour en nov. 2020 2 psychologique de la femme et d���un éventuel risque de violence intrafamiliale, et des préfé-rences de la femme. A noter que, si un employeur ne peut pas obliger l'ensemble de ses salariés à télétravailler, de la même manière un salarié ne peut pas imposer le télétravail à son employeur au motif qu'il craint la contamination... L'employeur a une obligation de sécurité vis-à-vis de l'ensemble de ses salariés, c'est-à-dire, dans le cadre d'une menace d'épidémie, qu'il doit mettre en oeuvre toutes les mesures nécessaires afin d'éviter une contamination et donc éloigner les salariés à risque. Des salariés sont inquiets à l���idée d���attraper le virus au travail et de le transmettre à un conjoint vulnérable. Je suis dans la meme situation: ma femme est personnel soignant et arrêtée car enceinte au second trimestre, je suis egalement personnel soignant. Apparemment Victor à eu le sien je vais essayer aussi. Quid des salariés français travaillant dans une zone à risque, Macao, Singapour, Chine ou Vénétie par exemple ? Cependant, toutes les métiers ne se prêtent pas au télétravail. "@type": "NewsMediaOrganization", Le premier objectif sera de vérifier si vous avez été contaminé ou non. Seules les personnes vulnérables pourront bénéficier d'un arrêt de travail indemnisé ou, pour les salariés, d'un... copier le lien vers cette discussion dans le presse-papier, "Coronavirus Covid-19 : où trouver des informations ? Ainsi, il est notamment interdit d���affecter une femme enceinte à : Attention cependant : le risque d'épidémie en tant que tel ne justifie pas le fait qu'un salarié décide de rester chez lui en faisant usage du droit de retrait. En Suisse, les femmes enceintes souffrant d’hypertension, de diabète ou de surpoids peuvent se faire vacciner si elles le souhaitent. Le Coronavirus COVID-19 se transmet par les gouttelettes émises par une personne malade en particulier lors de contacts étroits (toux, postillons, projection de salive, ...). Protocole national pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise face à l���épidémie de COVID-19; Coronavirus-COVID 19 : Fiches et guides conseils; Suivi de la santé au travail. Cette question a obtenu une ou plusieurs réponses et une réponse a été validée par l'entreprise. Mon mari a eu ce jour 14hours également car je suis de presque 36sa et si des cas sont positifs durant c est 15jours il devra prolonger et si non il retournera travailler l'accouchement est prévu pour le 30avril. Vous serez donc considéré comme "cas contact" et donc à risque si : - vous avez partagé le même lieu de vie que la patient malade lorsque celui-ci présentait des symptômes. Pouvez-vous refuser de venir travailler ou d'exécuter une mission si vous la pensez à risque ? Même si la COVID-19 se transmet très rarement dans le placenta et qu���on observe peu de mortalité ... puisque leur stress peut également avoir un impact sur celui de la femme enceinte. J ai peur d attrapper le virus et de contaminer ma femme. La pneumopathie est une cause importante de morbi-mortalité chez les femmes enceintes , . Quoi qu'il en soit, il est important de garder à l'esprit que le coronavirus COVID-19 fait partie de la même grande famille que les rhumes. "@type": "SearchAction", Coronavirus : Peut on télécharger l'attestation dérogatoire sur son portable ? Ils sont arrivés à cette conclusion après qu���un enfant né d���une femme infectée ait été testé positif au coronavirusquelques heures après sa naissance, le 2 février dernier. Bonjour, J ai tenté de passer par la médecine du travail également pour obtenir un arrêt de travail afin de protéger ma compagne. Soins pansement administrations de médicaments...ect.ma sage femme mas bien dis que si je suis moi confine à 8mois de grossesse et que mon mari continue de travailler ben cela ne sert à rien detre confiné car lui est tt les jours au contact de bcp de population... Des salariés sont inquiets à l’idée d’attraper le virus au travail et de le transmettre à un conjoint vulnérable. Peu d���éléments existent donc pour le moment sur ses conséquences sur les grossesses. Avez vous trouvé une solution? Bonjour, Etant enceinte de 8 SA et quelques jours, aide-soignante en service de pédopsychiatrie, bien qu���une grossesse n���est pas une maladie à mes yeux et sachant qu���elle a réussi suite à une troisième insémination, je me pose des questions par rapport aux coronavirus ! Chômage partiel : ce qui change en 2021. "https://www.linkedin.com/company/18424792/", Nous avons contacté notre médecin ce jour et mon conjoint a droit à un arrêt parce que je suis une personne fragile (asthme de naissance ayant fait pneumonie, bronchites et surinfections, crise emphysème sous cutané, ...). Il peut être certes dangereux, en particulier pour les personnes à risques, les personnes âgées, les enfants, nourrissons et femmes enceintes, cependant il peut être mieux contenu grâce au respect des règles d'hygiène élémentaires. Coronavirus SARS-CoV-2 : femmes enceintes et activité professionnelle. Lorsqu'une situation présente un danger grave et imminent pour sa santé, sa sécurité ou sa vie, tout salarié peut quitter son poste de travail ou refuser de s'y rendre. Protocole sanitaire au travail : les nouvelles évolutions. "query-input": "required name=search_term_string" A ce titre, il pourrait faire l'objet d'une sanction disciplinaire, mais aussi financières de la part de la CPAM. Moi le médecin à arrêté ma femme mais il ne veut pas m arrêter à moi, Oui j ai obtenu un arrêt pour protéger ma compagne. Situation n°1... Suite à l'évolution de la crise sanitaire, le téléservice declare.ameli.fr a été mis en place en 2020 et a évolué le 10 janvier 2021. Bruno SERRE, vice-président de l'ADNRH, constate que les entreprises dont les salariés se déplacent à l'international jouent aussi la carte de la prudence en reportant les déplacements professionnels dans les zones considérées à risque à ce jour [ndrl : à ce jour, les zones de propagation du coronavirus sont la Chine continentale, Hongkong, Macao, Singapour, la Corée du Sud, l'Iran et les régions de Lombardie et de Vénétie en Italie]. Coronavirus en entreprise : mode d'emploi pour les salariés et les employeurs. "https://www.droit-travail-france.fr" Le suivi de l���état de santé des salariés; La reconnaissance de ��� [���] En cas de symptômes il s'agira de vous diagnostiquer rapidement afin de vous proposer rapidement les meilleurs soins possibles et, en cas d'absence de symptôme connu du Coronavirus COVID-19, il s'agira de surveiller durant 14 jours après le dernier contact à risque l'apparition éventuelle de symptômes type difficultés respiratoires (essoufflement, toux, ...) et/ou fièvre ou sensation de fièvre. Sur la base de cet arrêt de travail, le salarié sera indemnisé dès le 1er jour d’arrêt dans les mêmes conditions que pour un arrêt maladie par l’assurance maladie et percevra, le cas échéant, un complément employeur. Je risque d etre réquisitionné pour la lutte contre le coronavirus, j ai donc pris contact avec la medecine du travail de mon hopital. "La mise en oeuvre du télétravail en cas de circonstances exceptionnelles telles qu'une menace d'épidémie est d'ailleurs considérée comme un aménagement du poste de travail rendu nécessaire pour exercer la continuité de l'activité de l'entreprise et garantie la protection des salariés " assure Maître Stephan FARINA, avocat en droit social à Lille, sous réserve de respecter les obligations en la matière. Ou, ajoute le ministère du Travail, faire une demande à votre Agence régionale de santé.» ** Passez par le médecin de préférence, via visio-consultation si possible. Ou, ajoute le ministère du Travail, faire une demande à votre Agence régionale de santé. }. Comme pour un gros rhume, les principaux symptômes du coronavirus COVID-19 sont de la fièvre (ou une sensation de fièvre) et des signes de difficultés respiratoires de type toux ou essoufflement à condition qu'ils soient ressentis dans les 14 jours suivant le retour d'une zone où circule le virus et/ou un contact avec une personne contaminée (à ce jour, les zones de propagation du coronavirus sont la Chine continentale, Hongkong, Macao, Singapour, la Corée du Sud, l'Iran et les régions de Lombardie et de Vénétie en Italie). L'article L.4121-1 du Code du travail stipule que les employeurs doivent prendre toutes les mesures nécessaires afin d'assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs. La grossesse doit avoir été déclarée à la CGSS. Avec le coronavirus, la fièvre monte, et pas uniquement celles des personnes contaminées. Attention tous les arrêts qui ne respectent pas les règles ne seront pas indemnisés... donc je ne sais pas comment et pourquoi votre mari a eu 14j d’arrêt mais risque que ce soit considéré abusif.