Les tanneurs employaient généralement les deux méthodes combinées (salage, séchage), par « crainte de corruption de leurs peaux ». L’art du mégissier. « Dans tous les pays où l’on fait du cuir à la chaux, on a plusieurs sortes de pleins (morts, faibles et vifs) dans lesquels chaque cuir passe successivement en l’espace de dix, douze ou quinze mois ». 2 Il faut laisser le temps au temps Pour que Vincent ait du talent Que Jimmy devienne un géant L'histoire pour faire un président Il faut laisser le temps au temps Et elle m'aurait vu autrement À ces yeux qui me disaient tant. Nous devons apprendre à laisser le temps au temps de s'accomplir. Par l’examen des diverses techniques de tannage et du rôle des emprunts techniques venant de l’étranger, l’auteur tente de dégager les principaux axes technologiques de la transformation de la peau en cuir. Glossaire archéologique du Moyen Âge et de la Renaissance. ». La désignation « travail de rivière », qui concerne toute une série d’opérations préliminaires du tannage (lavage, reverdissage, pelanage, débourrage, écharnage, confitage), souligne l’importance de l’eau tout au long de la chaîne. 25Nous avons également jugé important de poser quelques jalons dans le domaine de la répartition géographique des principaux types de tannage. « On laisse tremper les peaux jusqu’à ce qu’elles soient soulées d’eau, c’est-à-dire jusqu’au point où l’on commence à craindre la corruption. Il faut laisser le temps au temps Et elle m'aurait vu autrement Que ce poète indifférent À ces yeux qui me disaient tant. 31Le tannage à la graisse est souvent combiné avec le tannage à la fumée (chez les Indiens d’Amérique du Nord, par exemple). À la fois imperméables (à l’eau) et perméables (à l’air), incassables, légers, modelables, les récipients en cuir —outres, gourdes, seaux, sacs, boîtes— répondent aux besoins primordiaux de la conservation, du stockage et du transport des liquides (vin, huile, eau...) et des solides (aliments et objets les plus divers). Paris : Armand Colin. Il s’agit d’une matière première accessible, relativement peu coûteuse et surtout dotée de qualités incomparables, qui remplit de nombreuses fonctions vitales dans la société grâce à la richesse de ses propriétés. 24« Dans cette masse universelle, des distinctions apparaîtront tout d’abord liées aux matériaux, au milieu zoologique ou social » (Leroi-Gourhan 1971 : 241). On allait le chercher en Syrie, en Égypte, en Grèce, mais surtout en Anatolie. A travès del examen de las diversas técnicas de curtido, y del papel desempeñado por las innovaciones técnicas que provenían del extranjero, la autora intenta desentrañar los técnicos principales de la transormación de la piel en cuero. De cette opération dépend le succès du tannage; un cuir ne saurait être bien tanné s’il a été mal préparé dans les pleins38». Dans la chaleur, « les cuirs jettent en forme de vapeur leur humidité (il y a des cuirs qui pleurent beaucoup) ». 46Après la prise de Constantinople en 1453, l’alun oriental se fit plus rare sur les marchés occidentaux. Dictionnaire universel de commerce. Technical change and historical dimension of tanning in France (14th-18th centuries)The reduction of the extreme length of vegetal tanning and the search for new tannic agents were the major preoccupations of the leather industry since the 18th century. « Les tanneurs qui me paraissent les plus sincères et instruits conviennent qu’il faudrait laisser les cuirs dans l’écorce beaucoup plus longtemps qu’on ne fait en France, ils s’y prendraient plus de qualité et plus de force, plusieurs sont persuadés que ces excellents cuirs de Liège et d’Angleterre qui passent pour les meilleurs de l’Europe, y sont restés trois ans ou davantage. De quoi nourrir vos convictions personnelles avec la référence Il Faut Laisser Le Temps si la seconde main fait partie intégrante de vos habitudes d'achat. Hotel Riu Republica: Il faut laisser le temps! Le pelanage est une action chimique pratiquée dans des bains de chaux éteinte à l’eau, au cours de laquelle l’agent chimique provoque une dissolution partielle des kératines constitutives de l’épiderme et des poils, tour en ménageant l’intégrité du tissu dermique qui ne subit qu’une légère dégradation. Il faut laisser le temps au temps Et elle m'aurait vu autrement Que ce poète indifférent À ces yeux qui me disaient tant. « Accélération, freinage : la technique est l’un et l’autre de ces processus, souvent l’un puis l’autre; elle pousse en avant la vie des hommes, aboutit à petits pas à de nouveaux équilibres... puis s’y maintient longuement, car elle stagne ou progresse imperceptiblement... d’une innovation à une autre. Leur impact, cependant, ne s’arrêtait pas là : il impliquait également les germes des innovations et des inventions à venir; il marquait la naissance des grands courants des tendances techniques (Leroi-Gourhan 1971 : 336-339) qui allaient affecter toute l’industrie du cuir dès la fin du XVIIIe siècle. Toutefois, il convient de ne pas perdre de vue que la qualité du cuir dépend essentiellement du mode de tannage appliqué. L'évêque demeure discret et désire laisser faire le temps pour apaiser les esprits. However, even at the beginning of the 20th century, the motto of French tanners was still : « To get good leather, you need tan and time ». Lalande, Jérôme (de) 1762-64. 38Retrouver les préparateurs du fameux cuir de Cordoue en tant que tanneurs à l’alun est une découverte pour le moins inattendue et troublante, dans la mesure où elle va à l’encontre de toutes les informations véhiculées par les dictionnaires depuis le début du XVIe siècle. Bien que la combinaison collagène-alun ne soit pas d’une grande stabilité chimique et fournisse un cuir très sensible aux effets de l’humidité, les tanneurs ont remédié à ce défaut en incorporant, par exemple, des matières grasses entre les fibres. Un savoir technique d’ailleurs peu valorisé socialement, dans la mesure où le travail des tanneurs —transformateurs des dépouilles animales— touchait aux « tabous  de la société médiévale (par exemple le sang, l’impureté, etc.3), et suscitait du mépris, voire des accusations contre ces pollueurs de rivière, surtout pendant les grandes épidémies. Les exceptions sont d’autant plus significatives, comme nous le montrerons ultérieurement à travers l’examen du cuir de Cordoue et du cuir de Hongrie. Des émotions assez contradictoires je dirais. Par la suite, la définition du cordouan comme produit « passé en tan », et même confondu avec le maroquin, devient une erreur assez répandue et reprise par d’autres dictionnaires22. 12Car ce matériau souple, en principe vulnérable, peut aussi devenir fort, ferme et particulièrement résistant comme les cuirs de fatigue qui fournissent les pièces de harnachement des chevaux et des autres bêtes de somme, et équipent aussi l’armée; ou bien comme le cuir bouilli médiéval, lequel, une fois moulé et martelé en forme de casque ou de bouclier, acquiert une dureté et une rigidité si exceptionnelles qu’il pourra arrêter les armes de métal. Durée du tannage à trois écorces : J. de Lalande souligne qu’il a trouvé selon les régions de France des manières différentes (nous dirions des variantes techniques) dans la façon de pratiquer le tannage en fosse. On pourrait alors ménager dans un coin de la fosse un puisard pour y introduire une pompe. Le titre « Il faut laisser le temps au temps » interprété par Félix Gray est sorti en 1991 Il s'est classé 1er des ventes de singles en France pendant 2 semaines du 25/01/1991 au 07/02/1991. « Sans alun, l’industrie textile s’arrêtait de tourner »27. La citation la plus longue sur « laisser le temps au temps » est : « Il faut laisser le temps au temps, mais chaque jour qui passe, est un jour de perdu. Laisser le temps au temps. Il s’agissait d’un découpage du temps « savant » (ou non) dont le but était de prévenir les effets nuisibles des agents trop « agressifs » sur une matière assez vulnérable. Tel était le but principal de la dernière opération préliminaire, le déchaulage-confitage. La première écorce —qui s’emploie sur la « fleur du cuir »— dure de 3 à 4 mois (pendant lesquels on ne touche pas aux fosses); la seconde écorce « se donne par chair » et dure 4-5 mois; la troisième se donne de nouveau côté fleur pour une durée de 5 à 8 mois. Puis on les repasse en répétant une seconde fois le processus d’alunage d’une manière semblable à la première. Paris : Dessaint et Saillant (10 fascicules en un volume). Les peaux qui ne sont pas immédiatement utilisées après l’abattage des animaux doivent être conservées afin de prévenir une détérioration rapide (en quelques heures) et irréversible, favorisée par la forte teneur en humidité (jusqu’à 75 %) des peaux vertes. 69Cependant, en temps de paix, ces inventions furent oubliées. L’élimination de l’eau peut freiner le phénomène. Elle occupera la première place du Top 50, avec À toutes les filles..., également sur le même album . Laisser le temps au temps et que ce qui doit être fait se fasse. Il faut laisser le temps parler librement Il faut laisser les heures couler doucement Il faut laisser nos coeurs chanter différent Il faut laisser le temps au temps Il faut laisser passer les nuits, les jours, les années Il faut laisser danser nos vies, nos rêves, nos idées Il faut laisser … Dans le climat chaud et sec de l’Asie Mineure et du Proche-Orient par exemple, où les gisements de sels d’alumine existaient en abondance, le tannage minéral (à l’alun16) prédominait. Et cela, aussi bien du côté du neuf que des produits Il Faut Laisser Le Temps occasion. Il faut laisser les heures couler doucement. On y parvient soit en faisant sécher la peau, soit en la saupoudrant de sel, ce qui assure un double effet : action bactériostatique et drainage des tissus. 70Nous souhaitons souligner encore une fois la pertinence du facteur du temps concernant aussi bien la matière d’œuvre —la peau— que la technique qui la transforme et la change dans le temps en un matériau de base —le cuir. Par moment, j’avais l’impression de voler dans les nuages et la seconde suivante, je me percutais contre les rochers. Cette invention ne date que de la fin du XIXe siècle... 64Pour économiser sur la grande quantité d’écorce appliquée dans les fosses, J. de Lalande proposa une solution technique qu’on pourrait qualifier d’innovante dans le processus du tannage lent : la réutilisation du jus des tannés, méthode qui préfigure l’extraction du tanin. La conjugaison du verbe laisser sa définition et ses synonymes. « Je trouve sur un ancien mémoire de M. des Billettes, écrit en 1965, une manière de préparer les peaux qui est assez remarquable, puisqu’elle est oubliée actuellement en France, mais non pas en Angleterre... Il faut prendre de l’eau fraîche, assez pour tremper les cuirs; y ajouter des genêts verts, pilés ou hachés, ou même de la fougère verte, de la fiente de chien, de poulet et de pigeon et laisser tremper le tout ensemble pendant deux fois vingt-quatre heures, il faut enfoncer les peaux là-dedans et les y laisser pendant deux jours; après cela les travailler sur le chevalet ». 2On se sent perplexe devant ce paradoxe : l’importance du rôle que le cuir a joué dans la civilisation matérielle n’est nullement remise en cause et cependant, la place qu’on lui accorde —à mesurer en volume de recherche dans les diverses disciplines— reste étonnamment modeste (sinon inexistante) au regard des autres matériaux et techniques. L’art du chamoiseur. Le cuir hongroyé ne nécessitait pas l’opération du corroyage, car la mise en suif avait déjà assuré à elle seule les qualités exigées de ce type d’ouvrages : souplesse et résistance. 51Pour mieux saisir l’importance de ce changement technique —précurseur d’une longue série d’innovations et d’emprunts intervenus au cours du XVIIIe siècle—, nous proposons en annexe une comparaison des deux procédés. Il faut laisser les heures couler doucement. Pour les animaux plus grands, on coud avec les peaux prises deux par deux une espèce de sac qui sera rempli de tanin. Pensez-y ! Le travail préliminaire des hongroyeurs s’arrêtait là, ayant éliminé de manière purement mécanique les parties non utilisables de la peau brute, matériau de base qui de ce fait n’était altéré ni par la conservation ni par l’effet corrosif de la chaux. ». Le principal objectif du corroyage —en cas de cuirs forts tannés— est d’assurer la flexibilité, la résistance et la fermeté, au moyen de graissages (avec du suif, de l’huile, Je la cire, etc.) Il faut laisser le temps au temps. La mise en suif se déroulait dans une chambre hermétiquement close appelée étuve, qui devait garder la chaleur nécessaire à échauffer les cuirs pour qu’ils « jettent leur humidité ». » (Lalande 1762-64). Cette méthode est la moins bonne de toutes celles que nous avons à décrire39 : L’usage de la chaux est certainement une des causes du discrédit de nos manufactures. 72Le rythme des opérations était souvent déterminé par le recours à une alternance entre les phases actives —pendant lesquelles les agents chimiques en contact avec les peaux agissaient directement— et les phases de retrait —où l’on retirait celles-ci pour les laisser « reposer ». On est pris car on a directement attaqué le championnat. 32En France, le tannage à la graisse a reçu le nom de chamoisage. Comme le pelanage ne se bornait pas à détacher le poil et l’épiderme, car par une action chimique il ouvrait aussi le tissu dermique —en produisant un important gonflement du derme— la peau ne pouvait passer au tannage dans cet état. Il faut laisser le temps parler librement. Dans une chaudière, on chauffe l’eau, l’alun et le sel à une température l’elle « qu’on ait peine à y tenir la main ». Il faut laisser le temps au temps Et elle m'aurait vu autrement Que ce poète indifférent À ces yeux qui me disaient tant. La durée du nettoyage chez les hongroyeurs ne dépassait pas les 24 heures. L’un des objectifs de notre analyse des chaînes opératoires était justement de désigner les principaux facteurs de risque de telle ou telle opération, et par là, de comparer les différentes solutions techniques (voir annexe). Revue semestrielle d’anthropologie des techniques. 68En 1793, la Convention Nationale écoutait le rapport Foureron (cf. 36Avant l’introduction du tannage au chrome à la fin du XIXe siècle, l’alun fut l’unique agent tannique minéral, souverain pour la préparation massive de la peausserie et de la pelleterie-fourrure qui servaient de matériaux vestimentaires et domestiques à une population très importante. Il faut laisser le temps au temps Et elle m’aurait vu autrement Que ce poète indifférent À ces yeux qui me disaient tant. La liquidation générale des intérêts génois en Orient eut pour conséquence une raréfaction brutale de l’alun et une montée sans précédent de son prix (de l’ordre de 400 à 500 % en quinze ans dans la deuxième moitié du XVe siècle). Cette activité éprouvante exigeait une importante force physique et la capacité d’exécuter des gestes mesurés et souvent délicats, mais aussi l’aptitude à faire des observations nuancées pour déchiffrer dans l’aspect de matériaux changeants certains indices à peine lisibles des étapes non contournables dans la transformation de la matière. Il faut laisser les heures couler doucement. juin 3, 2016 1 Par admin J’ai vécu ces dernières semaines des émotions très fortes. Deuxièmement, le changement de la structure de la consommation dans la période de la guerre de Cent Ans —époque, également, de marasme économique— qui favorisait le recours aux cuirs forts et résistants issus du tannage végétal pour équiper l’armée, plus que l’utilisation des peausseries légères, liées à une certaine idée de richesse et même de luxe, dans la vie quotidienne. Le Goff, Jacques 1977. Alors, un homme entre dans la cuve « nus-pieds » et « foule les cuirs à grands coups de talon ». Situation inconfortable qui n’encourage pas à entreprendre des études de synthèse nécessairement interdisciplinaires, étant donné qu’elles auraient à tenir compte d’aspects variés (historiques, économiques, technologiques, sociaux...) qu’il faudrait examiner pour situer avec exactitude les changements techniques dans leur dimension historique.